«Soyez résolus de ne servir plus, et vous serez libres.» – Étienne de la Boétie

Viou et ses drôles de chroniques

Logo Viou et ses drôles de livres

Quatre titres chroniqués en une semaine… record battu ! Un énorme merci à Viou et ses drôles de livres, qui a publié ces derniers jours de belles chroniques à propos des dernières parutions de notre collection Rester vivant.

Voici quelques extraits indispensables :

[à propos de Trouver les mots] : « Petit roman, mais fort par le message qu’il nous renvoie ! »

Lire la chronique en entier

[à propos de Faits d’hiver] : « Derrière cette histoire toute simple ressort une belle analyse de la vie, de la jeunesse, de la vieillesse. Le tout écrit avec une plume poétique qui nous porte. »

Lire la chronique en entier

[à propos de Sur le dos de la main gauche] : « L’auteur fait de ces récits anodins ou presque quelque chose de profond, bouleversant. Il y a derrière des êtres humains avec leur questionnement, leurs envies, leurs choix, leurs peurs. »

Lire la chronique en entier

[à propos de Le 9e continent] : « J’ai vraiment trouvé intéressante l’approche par l’auteur de ces thèmes, très actuels et importants. Il y a ici – comme dans le dernier conte, où c’est encore plus marqué – une musicalité qui ressort et donne un ton léger à tous ces récits, tout en nous amenant à réfléchir. »

Lire la chronique en entier

Partager sur : 

Actualités

Newsletter

Nouveautés

Couverture du livre Plus rien à perdre - ISBN 9782383020318

Plus rien à perdre

Nassim, Hichem, Sandro, Yasmine et François, amis depuis l’enfance, traînent leur ennui au pied des immeubles jusqu’au jour où l’un de leurs exploits va faire

Lire la suite »

Le Muscadier publie des romans et des recueils de nouvelles qui s’adressent aux ados et aux jeunes adultes. Qu’ils fassent rire aux éclats ou pleurer à chaudes larmes, qu’ils entraînent leurs lecteurs et lectrices dans l’exaltation du cœur ou dans la noirceur de l’âme, nos livres ont tous le même objectif : stimuler le bon sens et titiller la réflexion. Nos auteurs et autrices refusent le prémâché quotidien, le prêt-à-penser et tous les types de formatages. Leurs textes prônent l’ouverture aux autres, aux différences, au vivre-ensemble – tout simplement à l’humain et à son écosystème.