lesactualités

« Soyez résolus de ne servir plus, et vous serez libres »
Étienne de La Boétie

« L’humour grinçant » de Pense bêtes

11 janvier 2016

Lirado bandeau

 

Le blog littéraire Lirado à découvert Le Muscadier à l’occasion du Salon du livre jeunesse de Montreuil 2015 et continue ses lectures avec Pense bêtes, de Christophe Léon.

Extrait : « Christophe Léon fourmille d’idées et de bons mots pour mettre en scène ces fables caustiques et savoureuses qui donnent aussi à voir différemment notre monde et nous permettent de réfléchir à la place des animaux dans notre société, ainsi qu’à la relation entre l’homme et l’animal. Le ton est ironique, mordant et parfois sans concession car, qu’on ne s’y trompe pas, c’est bien la maltraitance, conscience ou inconsciente, exercé par l’homme sur les animaux, que Christophe Léon pointe dans Pense bêtes.
Le livre est savoureux et souvent drôle malgré la gravité qui se dégage derrière chacune de ces nouvelles. Nouvelles qui forment de façon ingénieuse une belle boucle lorsque la poule du début fait la rencontre avec le chien du final…
Pense bêtes fait partie de cette littérature engagée qui exploite avec ingéniosité les multiples possibilités de la langue française pour dénoncer et parler avec intelligence de sujets de société importants et sources de multiples controverses tels que l’élevage industriel, les zoos, les télés-réalités,… Quatre fables qui feront réagir, point de départ d’intéressants débats sur la protection animale et sur le comportement humain !
»

Lire la brève en entier